à vélo dans le pays de Vannes

Echanges avec la Mairie de VANNES : Commission extra-municipale déplacement doux

Courrier envoyé le 11 septembre 2008

Monsieur le Député-Maire,

Nous avons bien reçu votre invitation à la Commission extra-municipale « déplacement doux » du 17 septembre 08. Nous vous remercions et ne doutons pas que ce soit une innovation qui devrait améliorer les échanges entre la municipalité et les différents représentants des groupes d’usagers conce és. Pour contribuer au succès de cette réunion, nous souhaitons que soit porté à l’ordre du jour, l’examen de l’état actuel de certains équipements et aménagements existants.
En effet, au cours de ces de iers mois, nous avons eu connaissance de plusieurs problèmes et reçu nombre de remarques sur des dysfonctionnements de voirie et équipements, dont voici quelques exemples :

Rive droite du port :

Les travaux, toujours en cours, impliquent une circulation inconfortable et dangereuse pour les cyclistes.

  • Aucune signalétique pour alerter les cyclistes des dangers potentiels et proposer des contou ements.
  • Conflits d’usage sur l’avenue du Mal de Lattre de Tassigny entre, d’une part, les cyclistes qui s’y reportent en parfaite légitimité et légalité et d’autre part, les automobiles et bus apparemment pas toujours bien informés de la situation n’offrant d’autres alte atives pour la circulation des vélos.
  • Occupation récurrente des pistes cyclables de la Rabine par le stationnement de véhicules.

Gare SNCF :

Les seuls arceaux « municipaux » existants côté ouest, sont actuellement enlevés en raison des travaux de réalisation d’ascenseur (excellente chose par ailleurs). Seuls trois arceaux subsistent en face de la gare, peu visibles.

Avenue Roosevelt :

La circulation des cycles nous a été régulièrement signalée très dangereuse.

Rue J. Gougaud :

A droite de l’école Nicolazic et au niveau du rétrécissement de chaussée, une pose d’enrobé en rive, dans le caniveau en deux endroits et sur plusieurs mètres de longueur présente un risque de chute pour les cyclistes juste après un passage « sécurisé » sur la partie dotée d’une bande cyclable.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Député-Maire, l’expression de ma haute considération.

James BOUCHER
Président

Télécharger le courrier – Commission Extra Municipales – 17 septembre 2008 (pdf : 211 KB)

Réponse :

Aucune à ce jour

Catégories

Archives

Espace privé