à vélo dans le pays de Vannes

Compte-rendu sortie Groupe Vélo Séné

Nous étions une quinzaine ce samedi-là, à étudier un des axes prioritaires de GMVA (Golfe du Morbihan Vannes Agglomération) et de Séné, à savoir la route de Nantes, qui va voir rapidement sa physionomie changer et s’adapter -enfin- aux vélos.
Quatre tronçons constituent l’axe que nous avons parcouru :
– Du giratoire de Beaupré Lalande (à Vannes) jusqu’à la ZAC « Cœur de Poulfanc »
– La ZAC elle-même
– de la ZAC (au droit du restaurant « le Suroît » au giratoire du Poulfanc (ou « d’Intermarché »)
– du giratoire à Theix (bretelle d’accès à la zone Atlantheix, « bio golfe »)
I) Du giratoire de Beaupré Lalande à la ZAC « Cœur de Poulfanc »
Ce tronçon est dangereux, du fait de la fréquentation (15000 véhicules/jour) et de l’absence de tout aménagement vélo.
Il est complexe car à cheval sur les communes de Vannes et Séné.
Il nécessiterait un aménagement lourd incluant une voie en site propre pour les bus Kicéo.
A Séné, nous ne souhaitons pas attendre une hypothétique réalisation à long terme et sécuriser le passage des vélos. Est donc envisagée la création d’une double bande cyclable monodirectionnelle dans chaque sens, suivant en cela ce qui est aménagé avneu Edouard Herriot à Vannes. Cet aménagement est susceptible d’être subventionné par GMVA et dans un souci de coordination, nous avons sollicité le bureau d’études de la ville de Vannes pour proposer un avant- projet sur tout l’axe. Une étude topo est nécessaire et un premier contact a été pris. Le plan de charge du bureau d’études est déjà dense et pour l’instant il n’ y pas d’échéance précise même si l’objectif reste une réalisation dans l’ année.
II) La ZAC elle-même
L’aménagement vélo existe, mais il est imparfait, notamment par manque de signalisation et de jalonnement (vélos et chevrons peints en blanc).
De plus, ce qui est signalé, est qu’il manque une bande cyclable sur l’emprise de la voir en site propre dans le sens Vannes Séné pour les vélotafeurs en particulier
III) Du «Suroît » au giratoire du Poulfanc (ou « d’Intermarché »)
Ici, il s’agit d’une opération municipale visant à élargir le trottoir devant le restaurant en gagnant sur la route, franchir la rue du Poulfanc en sécurité puis passer dans la contre-allée jusqu’à « Quais de Séné » et au giratoire « Intermarché ». Le hic présentement est qu’il y a au préalable des travaux souterrains sur les réseaux d’eau à mener par GMVA. Les conduites étant amiantées et poreuses, leur remplacement est envisagé à l’automne prochain. Nous avons obtenu une subvention de 50000€ .
IV) du giratoire à Theix (bretelle d’accès à la zone Atlantheix, « bio golfe »)
Cette portion est sous maîtrise d’œuvre de GMVA. Il s’agit de créer une piste bidirectionnelle, qui viendra rejoindre celle existant à Saint-Laurent. Au-delà, vers Theix, deux options non exclusives l’une de l’autre :
– améliorer l’axe en rive gauche du Liziec qui rejoint ensuite la zone d’Atlantheix par le Sud, notamment, le rendre praticable en toute saison, car il est actuellement très boueux en hiver
– Continuer la piste bidirectionnelle jusqu’à l’embranchement vers Atlantheix et « Bio Golfe ». Là, à nouveau deux options :
– Transformer cette bretelle en axe réservé aux seuls piétons et cyclistes
– Abattre les arbres et élargir la chaussée pour permettre la circulation des vélos parallèlement à celle des voitures. La première option à notre préférence.
L’étude de ce tronçon a lieu en 2022 pour une réalisation en 2023.
Sur cet axe, il a été suggéré par Vélomotive d’envisager à terme un, giratoire à la hauteur de l’accès vers la zone artisanale du Poulfanc à Saint-Laurent qui aurait beaucoup de vertus, ralentir la vitesse sur cet axe, permettre un tourne à gauche des voitures en sécurité, permettre aux piétons et aux cyclistes de traverser la route de Nantes et de s’insérer dans la ZA.
Remarques envoyées par Christian Lorent de Vélomotive :
Nous n’avons pas repris ici les remarques d’ordre général, mais seulement celles concernant cet axe.
– [Prévoir une] signalétique très opérationnelle.
– sur le quartier et ailleurs dans Séné, mettre le plus possible de zone 30 ou zone 20 si piétons avec
marquage au sol [NDLR : Peu envisageable, ou en tout cas très complexe sur une voirie à 15000 véhicules/ jour]
– quand c’est possible, mettre les voies voitures entre 2,50m pour desserte locale [NDLR : Pas possible sur cet axe du fait du trafic camions et bus] et 2,80m pour transit et les bandes cyclables à 1,50 m de larges avec un revêtement qui ne s’efface pas rapidement et si possible sonore (mais pas physique, risques de chute).
Tous ces aménagements ne coûtent pas très cher (signalétique, peinture, revêtement sonore) et sont un vrai encouragement à une pratique vélo.
– enfin au rond-point du Poulfanc, étudier la possibilité de mettre en giratoire à la hollandaise avec priorité aux piétons. (Type de rond-point à privilégier en cas de création de nouveaux giratoire).
– Suivre les recommandations du CEREMA.
Le groupe vélo au conseil municipal :
François, Gilles, Laure, Laurent et Yvan groupevelo@sene.bzh

Catégories

Archives

Espace privé