à vélo dans le pays de Vannes

Rencontre Conseil Départemental

Compte-rendu rencontre AF3V dont l’association Vélomotive, adhérente, et Conseil Départemental du Morbihan le 15 mars.

Présents :

Gérard Pierre, vice-président en charge des mobilités

Xavier Domaniecki, routes et aménagements dont volet cyclable

Gwenaël Gallic, sécurité routière

Pierre Hémon, Président de l’Association Française des Véloroutes et Voies Vertes

Serge Philippe, Président de Vél’Orient, Délégation Régional de l’AF3V, Porte parole du Collectif

Bicyclette Bretagne.

Christian Lorent, membre du CA Vélomotive, association adhérente à l’AF3V.

Cette rencontre a été mise en place suite à une demande d’audience du président de l’AF3V au

Président du Conseil Départemental du Morbihan.

Elle a permis

1) la présentation de l’AF3V :

Rôle et objectifs de l’association, son implication dans le suivi des itinéraires, la remontée

d’information vers l’IGN (signature récente d’un prolongement de convention), la relation avec les

acteurs territoriaux, du local au national. Les nouveaux projets (Dispositif Vélo expresS et

labellisation de l’AF3V – label « 3V-Belle voie »).

2) La présentation des représentants des usagers locaux de l’AF3V et du Collectif Bicyclette

Bretagne :

Représentation de l’expertise d’usage au travers de plaidoyers (AF3V ; FUB; CBB) ; disponibilité et bonne connaissance du territoire.

3) L’expression de la nouvelle politique mise en place par les élus et services techniques du

département du Morbihan :

Celui-ci relance sa politique cyclable avec la mise en place d’un schéma cyclable départemental en

2022 pour un début de réalisation en 2023.

Le département apportera son soutien aux projets portés par les EPCI et les communes en passant sa

participation financière à 30 % avec un plafond de 750 000 euros par projet soit 225 000 euros maximum.

Actuellement, Le CD recense les projets portés par les EPCI (de manière homogène sur le territoire et pas seulement les grosses agglomérations) et veut porter ses efforts sur les itinéraires cyclables

hors agglomération (Application de la LOM) . Son schéma s’appuiera sur les remontées SIG des

EPCI (suite à concertation avec les usagers , menées localement à la demande du département)

La priorité sera donnée, dans le cadre des arbitrages, à des aménagements qui favoriseront les

trajets domicile-travail (en lien avec des pôles de mobilité et d’emploi).

La proposition des représentants des services techniques consiste principalement à réaliser des

pistes cyclables bidirectionnelles séparées (en sites propres), le long des voies départementales, dès

que possible (4,3m d’emprise) ou des bandes cyclables de chaque côté de 1,50 m sinon. Précision : les Bandes Dérasées Multifonctionnelles ne sont pas des bandes cyclables et garderont de largueur de 0,80 m.

Présentation : Le département réalisera en 2022 une piste cyclable bidirectionnelle en site propre

entre l’hôpital Charcot et Hennebont. Cet aménagement sera parallèle à RD 26 et RD 769b.

L’emprise foncière du CD le permet et aucune contrainte ne vient contrarier sa réalisation.

Notes hors présentation :

• Jean-Philippe Dusart, chargé de mission pour sa mise en place, prendra ses fonctions le 15 mai

en provenance d’Ille et vilaine (ses missions n’on pas été précisées)

• Le département nous fait part de difficultés rencontrées sur plusieurs projets dans ses relations

avec les services de l’état (DDTM, DREAL) malgré l’interpellation du préfet. Le contexte

réglementaire actuel (non artificialisation des sols, de protection des zones humides, etc) ne

favoriserait pas la collaboration des services de l’état dans la mise en oeuvre rapide

d’aménagements cyclables.

• La vitesse limite sur le réseau automobile à 80 km/h doit être la norme sauf difficulté

particulière.

• Le CD souhaite déclasser toutes les départementales dans les agglomérations.

• La largeur de voies voitures sont ordinairement fixées à 6 m.

• Quand il y a mise en place de 2×2 voies, la loi LOM oblige maintenant d’intégrer un

aménagement cyclable dans les projets. L’obligation de réaliser des itinéraires cyclables en cas de travaux sur des voies urbaines et interurbaines a bien été entendue par le département.

• Les représentants du CD se sont montrés intéressés par le document réalisé par AF3V et FNE

sur la qualité de revêtements / aménagements cyclables (préférence vers l’enrobé) et par un

complément d’information sur notre dispositif de labellisation.

Conclusion :

Les représentants du CD proposent de rencontrer les représentants des associations 2 fois par

an pour échanger sur un certain nombre de projets d’aménagements cyclables à l’échelle de

l’ensemble du territoire du département du Morbihan (ce qui s’apparente à une relance du groupe

permanent vélo, formule qui a existé durant de 10 ans, grâce au Collectif Cyclisme et Prévention

56 : http://www.ccp56.fr/).

Christian LORENT et Serge PHILIPPE

Catégories

Archives

Espace privé